Nourris ton Feu Intérieur

Tu te sens las(se), perdu(e), en manque de sens, en besoin de changement, d’évolution, alors il est temps de nourrir ton feu intérieur !

Tu vas me dire « Mais qu’entends-tu par feu intérieur ?! ». Et bien il s’agit de ton moteur de vie, de ce qui t’anime, te meut (non pas le meuh de la vache lol, garnement va !). Je parle là de ton impulsion vitale qui fait que tu te lèves le matin, qui fait que tu as des rêves, des intentions, des buts, des objectifs, libre à toi d’utiliser le terme qui te convient, qui te parle. Sans lui, ta vie est dépourvue de sens. Chacun a son propre feu intérieur, plus ou moins vif, selon les périodes de la vie, fluctuant bien souvent car oui, la vie est loin d’être empreinte de linéarité et de permanence, en résumé, la vie n’est pas un long fleuve tranquille ! (ami cinéphile, tu auras la référence… lol).

Comme l’a dit Einstein, la folie c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. Alors si tu souhaites voir un changement dans ta vie, il va falloir agir !

Mais attention, les grands changements n’arrivent pas d’un coup. J’aime beaucoup utiliser la métaphore du feu pour expliquer cela. En effet, si tu veux allumer ou raviver un feu, tu ne vas pas utiliser directement une grosse bûche, sans quoi ton feu n’a aucune chance de démarrer ou reprendre. Tu vas d’abord utiliser des brindilles, dans un premier temps. Une fois ton feu allumé ou ravivé, tu vas l’alimenter en y ajoutant des petites branches, puis tu vas pouvoir peu à peu augmenter la taille des morceaux de bois, jusqu’à pouvoir utiliser des bûches. D’aucun feu ne peut survivre de manière autonome, il nécessite d’être alimenté, nourri, de manière appropriée, sans quoi il est voué à s’éteindre. Et bien, il en est de même concernant ton feu intérieur !

Si tu sens qu’il s’est atténué, qu’il vacille, il est totalement inutile de vouloir y ajouter directement une grosse bûche, sans quoi tu risques juste de l’étouffer et ce serait totalement contreproductif ! Il va te falloir y aller en douceur (tout comme avec toi-même, stp n’oublie pas d’être bienveillant avec la belle personne que tu es, elle en a vraiment besoin!), à chaque jour suffit sa joie ! Patience, bienveillance, compassion, ténacité, voilà ton programme. Tu dois y aller par étape, une marche après l’autre, tu ne peux pas tout changer d’un coup. Si tu tentes d’atteindre un objectif conséquent dès le départ, que tu grilles les « petites » étapes tu risques grandement d’étouffer et éteindre ton feu intérieur (en d’autres mots, tu risques de te décourager). Les petits ruisseaux font les grandes rivières, n’est-ce pas ?! Si tu souhaites commencer à pratiquer un sport, tu ne vas pas viser directement les jeux olympique. Tu vas commencer à t’entraîner doucement, puis tu vas augmenter l’intensité progressivement. Il n’y a pas de grand changement, de projets sans étapes nécessaires, sans une certaine période de gestation. Si tu souhaites faire en sorte que ta vie change, alors nourris ton feu intérieur, ravive le progressivement. Ne néglige, minimise, aucune brindille, elles sont toutes nécessaires à ce processus, elles ont toutes une grande valeur, chaque « petit » pas que tu fais est une victoire en soi !

Sois indulgent envers toi-même si tu doutes ou que tu n’y arrives pas tout-de-suite. Sois persévérant, ne te décourage pas et reste confiant, ce qui doit être sera, quelque soit le temps nécessaire. Sois tenace mais pas intransigeant, tu es ton pire ennemi lorsque tu fais cela. Tu n’es pas parfait ?! Normal, tu es Humain, bonne nouvelle ! Et sois reconnaissant envers toi-même pour tous ces merveilleux « petits » cadeaux que tu t’offres. Savoure cette période, savoure chaque étape !

J’espère que cette petite métaphore du feu intérieur fera écho en toi. N’hésite pas à me faire part de ton ressenti en commentaire, c’est avec grand plaisir que je te lirai et te répondrai.

Je te souhaite une belle soirée, qu’elle te soit douce et agréable.

Affectueusement.

Lily

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.